South By Southwest est un festival dont j’avais vaguement entendu parler avant de venir vivre à Austin. Mais ça, c’était avant. Depuis, je dis « South By » comme tous les locaux et l’approche du festival me met dans un état d’excitation tel que j’ai posé ma semaine de congés. Petite introduction, SXSW — en référence au NXNW d’Alfred Hitchcock… mais ça marche moins bien pour nous vu qu’on l’appelle  « La Mort aux trousses » en français — a débuté en 1987 dans la capitale texane. Ce qui n’était qu’un petit festival amateur est devenu une entreprise qui brasse des millions et verra entre 300 et 400 milles personnes débarquer à Austin dans les 15 prochains jours; et je ne parle même pas de leur futur siège social de 12 étages actuellement en construction en plein centre-ville. SXSW est à la fois un festival de musique (SXSW Music), de cinéma (SXSW Film), de hi-tech (SXSW Interactive), mais aussi de jeux vidéos (SXSW Gaming), d’humoristes (SXSW Comedy), de mode (SXSW Fashion), d’éducation (SXSW EDU), de bouffe (SouthBites)… Le tout réparti dans toute la ville, au café du coin ou au Hilton, ça dépend.

SXSW est très différent suivant son budget. En mode gratuit, c’est la chasse aux RSVP et le début de longues files d’attente, mais le plaisir de boire/manger/danser pour pas un rond en vaut la peine. Les locaux ont droit à un bracelet qui leur ouvrent les portes d’un sélection quotidienne d’événements plus familiaux. Ensuite, on peux acheter un bracelet, voire un pass (Music, Film ou Interactive) ou, encore mieux, un multipass pour toute la durée du festival.

Quoiqu’il en soit, le plus dur reste de faire son choix, parce qu’avec plus de 1500 artistes officiels rien que pour la partie musicale, il faut s’organiser. En plus, SXSW est surtout un festival de découvertes, il ne faut donc pas trop compter sur les têtes d’affiches. La bonne nouvelle, c’est qu’on est en Amérique, que dis-je, au Texas, j’ai donc vite fait d’éliminer les centaines d’artistes « Country » et autres « Christian Rock » …ce qui ne suffit pas et il m’a donc fallu plusieurs semaines pour en venir à bout. Le résultat de ces heures passées sur Spotify est là rien que pour toi : 31 morceaux sélectionnés par mes oreilles. Je vais bien entendu essayer de voir tous ces artistes pour un prochain compte-rendu. Bonne écoute !

https://open.spotify.com/embed/user/janeck/playlist/5zSrK4L3upMaAPJuud0ac0

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s