Famous as one of the best novel of Jack Williamson, Darker than you think is boring, fuzzy and really not interesting. I’m in front line to criticize current Sci-Fi, you know the Sci-Fi wrote by engineers for engineers (like software at work if you see) as known as Hard Sc-iFi but oldies (here is Golden Age) are not always goodies : dat evidence with Darker than you think.

 

 

 


Jack Williamson est au panthéon de l’âge d’or de la SF. Et j’ai autant une affection qu’un réel goût pour ce qui s’écrivait entre 1940 et 1970 en la matière. L’infini des possibles étant encore bien…infini…et les lectures proposées du futur sonnent à présent souvent juste. Mais là c’est une purge. J’ai beau critiquer la hard SF dont on nous abreuve à grand coût de physique quantique crédibilisante, pour le coup j’ai vraiment trouvé cette histoire bordélique et mal écrite (problème de traduction ?)

Si j’en crois le wiki anglais, Jack Williamson se serait inspiré notamment de Jack Parson. Et là je suis triste de l’hyperlien car je me suis régalé au delà du raisonnable en lisant l’histoire romantique des premiers apprentis rocketists américains avec Mojave Epiphanie (là vous pouvez y aller comme des sourds, ce document combine histoire scientifique, occultisme de grenier et arnaque aux junk bonds, amour gloire et beauté).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s